L’inclusion des personnes handicapées est le fait de reconnaître et de respecter la diversité des besoins, des capacités et des aspirations des personnes en situation de handicap, et de leur garantir une participation pleine et entière à la vie sociale, économique, culturelle et politique. Il s’agit d’un droit fondamental, affirmé par la Convention relative aux droits des personnes handicapées, que la France a adoptée en 2010. Il s’agit aussi d’un défi collectif, car le handicap touche près de 12 millions de personnes en France, soit près d’un Français sur cinq.

Comment favoriser l’inclusion des personnes handicapées dans le monde du travail, dans l’éducation, dans les loisirs, dans l’accès aux services publics et aux soins ? Quels sont les bénéfices de l’inclusion pour les personnes concernées, mais aussi pour les entreprises, les collectivités et la société dans son ensemble ? Quels sont les obstacles et les leviers à l’inclusion ? Quelles sont les initiatives et les bonnes pratiques à valoriser et à généraliser ? Ce sont les questions auxquelles nous allons tenter de répondre.

Qu’est-ce que la SEEPH et comment promeut-elle l’inclusion des personnes handicapées ?

La SEEPH, ou Semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées, est un événement annuel qui vise à sensibiliser et à impliquer les acteurs de la société autour de la question du handicap en milieu professionnel.

Qui organise et quand a lieu la SEEPH ?

Créée il y a 26 ans, la SEEPH se déroule chaque année au mois de novembre dans plusieurs pays européens. Elle est co-organisée en France par LADAPT, l’Agefiph et le FIPHFP, trois organismes qui œuvrent pour l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap.

Quel est son rôle ?

La SEEPH propose de nombreux événements pour favoriser la rencontre entre les entreprises, les politiques, les associations, les médias et les demandeurs d’emploi en situation de handicap. Parmi ces événements, on peut citer :

  • HandiMouv’Emploi : un dispositif qui permet aux personnes en situation de handicap de découvrir différents métiers et secteurs d’activité à travers des visites d’entreprises, des ateliers ou des simulations d’entretiens.
  • Forums : des espaces d’échanges et de recrutement où les candidats peuvent rencontrer des employeurs potentiels, déposer leur CV ou participer à des conférences thématiques.

  • Handi2day : un salon virtuel de recrutement qui permet aux candidats de postuler en ligne et de passer des entretiens par téléphone ou par chat avec des recruteurs.

  • HandiRéseaux : une plateforme collaborative qui met en relation les acteurs de l’emploi et du handicap pour partager leurs expériences, leurs bonnes pratiques et leurs offres d’emploi.

Les objectifs de la campagne de sensibilisation

La SEEPH contribue ainsi à promouvoir l’inclusion des personnes handicapées dans le monde du travail, en valorisant leurs compétences, leurs talents et leurs potentiels. Elle permet également de sensibiliser les employeurs aux bénéfices de la diversité et de l’accessibilité, ainsi qu’aux dispositifs d’aide et d’accompagnement existants. Enfin, elle participe à faire évoluer les mentalités et les représentations sur le handicap, en montrant que les personnes en situation de handicap sont des acteurs à part entière de la société.

Les concepts clés liés à l’inclusion des personnes handicapées

L’inclusion des personnes handicapées est un enjeu majeur pour le respect des droits humains, le développement durable et la cohésion sociale. Pour comprendre et promouvoir cette inclusion, il est important de maîtriser certains concepts clés liés au handicap.

Définition du handicap

Le handicap est une situation d’interaction entre une personne et son environnement qui limite sa participation à la vie en société. Le handicap n’est pas une caractéristique intrinsèque de la personne, mais le résultat d’un manque d’accessibilité et d’adaptation de son environnement.
Selon la Convention relative aux droits des personnes handicapées adoptée par l’ONU en 2006, les personnes handicapées sont celles qui présentent des incapacités physiques, mentales, intellectuelles ou sensorielles durables qui, en interaction avec diverses barrières, peuvent faire obstacle à leur pleine et effective participation à la société sur la base de l’égalité avec les autres.

Quid de la diversité ?

La diversité est « le fait de reconnaître et de respecter les différences entre les individus et les groupes sociaux ». La diversité implique de valoriser la richesse des identités, des cultures, des expériences et des compétences de chacun, sans discrimination ni stigmatisation. C’est un facteur de cohésion sociale et de développement durable. Pourtant, la diversité est souvent menacée ou ignorée dans notre société. Les inégalités, les préjugés, les violences et les exclusions touchent de nombreuses personnes en raison de leur origine, de leur genre, de leur orientation sexuelle, de leur handicap ou de leur religion.

Ces atteintes à la diversité portent préjudice à l’ensemble de la société.
Elles réduisent les opportunités, les libertés et les droits de chacun. Elles nuisent au vivre-ensemble, à la solidarité et à la paix. Elles freinent l’innovation, la créativité et le progrès. Pour promouvoir la diversité, il faut donc agir sur plusieurs axes d’amélioration :
  • Sensibiliser et éduquer à la diversité dès le plus jeune âge,
  • Lutter contre toutes les formes de discrimination et garantir l’égalité des chances pour tous,
  • Favoriser le dialogue interculturel et le respect mutuel entre les différentes communautés,
  • Encourager la participation et l’expression de tous les citoyens dans la vie publique,
  • Reconnaître et valoriser les talents et les compétences de chacun dans le monde du travail,
  • Soutenir les initiatives qui célèbrent la diversité dans le domaine culturel, sportif ou associatif.

La discrimination : la reconnaître et la combattre

La discrimination est « toute distinction, exclusion, restriction ou préférence fondée sur un motif quelconque […] qui a pour objet ou pour effet de détruire ou de compromettre la reconnaissance, la jouissance ou l’exercice, dans des conditions d’égalité, des droits de l’homme et des libertés fondamentales dans les domaines politique, économique, social, culturel ou dans tout autre domaine de la vie publique ». Elle peut être directe ou indirecte, intentionnelle ou non, et peut toucher les personnes en situation de handicap sur la base de leur incapacité ou d’autres caractéristiques (sexe, âge, origine, etc.).

La discrimination est une inégalité de traitement fondée sur un critère interdit par la loi, comme le sexe, l’âge, l’origine ou le handicap, et peut avoir lieu à tout moment de la relation de travail, que ce soit lors du recrutement, de l’évaluation, de la promotion ou du licenciement.

Elle est préjudiciable pour l’entreprise, qui se prive de talents, de diversité et de performance. Elle est donc punie par la loi et peut entraîner des sanctions civiles et pénales pour l’employeur. La loi française reconnaît 25 critères de discrimination et prévoit des sanctions pénales et civiles pour les auteurs de discrimination.

Pour reconnaître et combattre toutes formes de discriminations, les responsables des ressources humaines ont un rôle clé à jouer.
Leurs rôles est de :
  • Veiller au respect du principe d’égalité de traitement dans toutes les décisions relatives au personnel,
  • Sensibiliser et former les managers et les collaborateurs aux risques et aux enjeux de la non-discrimination,
  • Mettre en place des procédures transparentes et objectives pour le recrutement, l’évaluation et la gestion des carrières, 
  • Favoriser le dialogue social et la prévention des conflits,
  • Accompagner et protéger les victimes de discrimination, en leur offrant un soutien juridique et psychologique,
  • Coopérer avec les autorités compétentes en cas de plainte ou de contrôle.

L’accessibilité : comment la garantir pour tous ?

L’accessibilité est « le fait que les personnes en situation de handicap puissent vivre de façon indépendante et participer pleinement à tous les aspects de la vie ». L’accessibilité concerne l’environnement physique, les transports, l’information, la communication, les services publics et privés. Elle implique donc que les personnes en situation de handicap puissent accéder à l’environnement physique, aux transports, à l’information et à la communication, ainsi qu’aux services publics et privés. Cela nécessite l’élimination des obstacles et des barrières qui entravent l’inclusion des personnes en situation de handicap.

C’est un droit fondamental des personnes en situation de handicap, reconnu par la Convention relative aux droits des personnes handicapées. C’est également un facteur de cohésion sociale, d’égalité des chances et de développement durable. Pourtant, l’accessibilité des handicapés reste un défi majeur dans notre société.

De nombreux obstacles et barrières empêchent les personnes en situation de handicap d’accéder à l’éducation, à l’emploi, à la culture, au sport, aux loisirs, à la santé, à la citoyenneté. Ces obstacles peuvent être d’ordre architectural, technique, réglementaire, économique, culturel ou comportemental.
Pour garantir l’accessibilité des handicapés pour tous, il faut donc agir sur plusieurs niveaux :
  • Sensibiliser et former les acteurs publics et privés à l’enjeu de l’accessibilité,
  • Appliquer et renforcer les normes et les règles d’accessibilité dans tous les domaines, 
  • Accompagner et soutenir les initiatives qui favorisent l’accessibilité,
  • Contrôler et sanctionner les manquements à l’accessibilité,
  • Impliquer et consulter les personnes en situation de handicap dans la conception et l’évaluation des politiques d’accessibilité.

Mettre en oeuvre l’inclusion dans la société

L’inclusion est « le processus par lequel une société s’adapte pour pouvoir inclure dans ses systèmes sociaux généraux les personnes ayant des besoins particuliers ». Elle vise à garantir le respect des droits, la participation et la citoyenneté des personnes en situation de handicap. Elle implique la mobilisation de tous les acteurs de la société (État, collectivités territoriales, entreprises, associations, médias, citoyens…).

L’inclusion repose sur le principe de non-discrimination et sur la prise en compte des besoins spécifiques des personnes en situation de handicap. Pour mettre en oeuvre l’inclusion dans la société, il faut donc agir sur plusieurs domaines:
  • Promouvoir l’accessibilité universelle à l’environnement physique, aux transports, à l’information, à la communication, aux services publics et privés,
  • Favoriser l’éducation inclusive, qui permet aux élèves en situation de handicap de suivre une scolarité adaptée à leurs besoins et à leurs aspirations, 
  • Faciliter l’insertion professionnelle, qui permet aux personnes en situation de handicap d’accéder à un emploi de qualité et de bénéficier d’un accompagnement personnalisé,
  • Soutenir la vie autonome, qui permet aux personnes en situation de handicap de choisir leur lieu et leur mode de vie, et de disposer des aides nécessaires,
  • Encourager la participation sociale, qui permet aux personnes en situation de handicap de s’impliquer dans la vie publique et associative, et de profiter des activités culturelles, sportives et de loisirs,
  • Renforcer la protection sociale, qui permet aux personnes en situation de handicap de bénéficier de prestations adaptées à leur situation et à leurs ressources,
  • Sensibiliser et former la population à la diversité et à la richesse des personnes en situation de handicap, et lutter contre les préjugés et les stéréotypes.

Les bénéfices de l’inclusion des personnes handicapées pour les entreprises et pour la société

L’inclusion des personnes handicapées est un enjeu majeur pour le développement économique et social. En effet, les personnes handicapées représentent plus d’un milliard de personnes dans le monde, soit environ 15% de la population mondiale. Elles sont souvent confrontées à des obstacles et à des discriminations qui limitent leur accès à l’éducation, à l’emploi, à la santé, à la culture et à la citoyenneté. Or, ces personnes ont des compétences, des talents et des aspirations qui peuvent enrichir la société et les entreprises.

L’inclusion des personnes handicapées, un atout pour les entreprises

De nombreuses études ont montré que l’inclusion des personnes handicapées dans le monde du travail présente des avantages pour les entreprises :
  • Attirer les talents : en se concentrant sur les compétences plutôt que sur les préjugés, les entreprises peuvent accéder à un vivier de candidats qualifiés et motivés.
  • Stimuler l’innovation : les salariés qui ont des expériences variées apportent des perspectives différentes et créatives pour résoudre les problèmes et répondre aux besoins des clients.
  • Améliorer l’engagement et la fidélité : les salariés qui se sentent inclus et respectés montrent plus de loyauté, de satisfaction et de productivité.
  • Renforcer l’image de marque : les consommateurs et les partenaires apprécient les entreprises qui s’engagent réellement en faveur de la diversité et de la responsabilité sociale.

L’inclusion des personnes handicapées, un levier pour la société

Au-delà des bénéfices pour les entreprises, l’inclusion des personnes handicapées contribue également au progrès de la société dans son ensemble, en permettant :

  • De garantir les droits humains : l’inclusion des personnes handicapées est une obligation morale et juridique, conformément à la Convention relative aux droits des personnes handicapées adoptée par l’ONU en 2006.
  • De réduire la pauvreté : l’inclusion des personnes handicapées favorise leur autonomie financière et leur participation sociale, ce qui réduit leur vulnérabilité et leur dépendance.
  • De promouvoir la cohésion sociale : l’inclusion des personnes handicapées renforce le respect de la diversité, le dialogue interculturel et la solidarité entre les citoyens.

Des exemples concrets de bonnes pratiques et de réussites en matière d’inclusion

De nombreuses initiatives ont été mises en place par des acteurs publics et privés pour faciliter l’inclusion des personnes handicapées dans la société et dans les entreprises. Voici quelques exemples :
  • Le gouvernement français a lancé en 2020 une stratégie pour une société inclusive, qui vise à concrétiser le pacte républicain au bénéfice de tous, à ne laisser aucune personne ni aucune famille sans accompagnement, à respecter la dignité des personnes en donnant les moyens de l’autonomie et à simplifier les formalités administratives.
  • L’Organisation internationale du travail (OIT) a publié en 2016 un guide pratique sur l’inclusion des personnes handicapées dans le secteur privé, qui propose des conseils et des exemples pour aider les employeurs à recruter, former, retenir et promouvoir des salariés handicapés.

  • La société IBM a mis en place un programme mondial d’intégration des personnes handicapées, qui repose sur trois piliers : une politique d’égalité des chances, une culture d’entreprise inclusive et une offre de produits et services accessibles.
  • La société Sodexo a créé en 2014 un réseau interne dédié au handicap, qui regroupe plus de 300 salariés volontaires qui sensibilisent leurs collègues, accompagnent les managers et soutiennent les salariés handicapés.
  • La société Repsol a développé en 2012 un projet de normalisation de la présence des salariés handicapés au sein de l’entreprise, qui consiste à intégrer les personnes handicapées dans les mêmes conditions que les autres salariés, sans les stigmatiser ni les isoler.

Comment favoriser l’inclusion des personnes handicapées dans le monde du travail ?

L’inclusion des personnes handicapées dans le monde du travail est un défi mais aussi une opportunité pour les employeurs et les salariés. En effet, les personnes handicapées ont des droits, des besoins, mais aussi des compétences et des potentialités qui peuvent apporter de la valeur ajoutée aux entreprises et à la société. Pour favoriser l’inclusion des personnes handicapées dans le monde du travail, il faut prendre en compte les aspects juridiques, organisationnels, humains et techniques et s’appuyer sur des ressources utiles et des liens vers des sites ou des organismes spécialisés.

Les aspects juridiques de l’inclusion des personnes handicapées

Les employeurs ont l’obligation légale d’employer au moins 6% de personnes handicapées dans leur effectif, sous peine de payer une contribution à l’Agefiph (Association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées) ou au FIPHFP (Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique). Ils doivent également respecter le principe de non-discrimination à l’embauche et dans la carrière des personnes handicapées et prendre en charge les aménagements nécessaires à leur poste de travail. Les salariés handicapés ont le droit de bénéficier d’un accompagnement personnalisé par les services spécialisés comme Cap emploi, Pôle emploi ou les missions locales. Ils peuvent également demander une reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH) auprès de la maison départementale des personnes handicapées (MDPH) pour accéder à certains dispositifs d’aide à l’emploi ou à la formation.

Les aspects organisationnels

Les employeurs doivent mettre en place une politique d’inclusion des personnes handicapées qui implique tous les acteurs de l’entreprise : direction, managers, salariés, représentants du personnel, partenaires sociaux… Cette politique doit être fondée sur une vision positive et inclusive du handicap, qui valorise les compétences et les talents des personnes handicapées et qui reconnaît la diversité comme une richesse. Elle doit également être déclinée en actions concrètes et mesurables, qui visent à faciliter le recrutement, l’intégration, le maintien dans l’emploi et l’évolution professionnelle des personnes handicapées. Ces actions peuvent concerner par exemple : la sensibilisation et la formation des salariés au handicap, la mise en place d’un référent handicap, la signature d’un accord ou d’un plan d’action en faveur de l’emploi des personnes handicapées, la création d’un réseau interne de soutien aux salariés handicapés, la participation à des événements ou à des initiatives externes sur le sujet…

Les aspects humains

Les employeurs doivent veiller à créer un climat de confiance et de respect entre les salariés, qu’ils soient handicapés ou non. Ils doivent favoriser le dialogue et l’écoute pour identifier les besoins, les attentes et les aspirations des personnes handicapées et leur proposer un accompagnement adapté. Ils doivent également encourager la coopération et la solidarité entre les équipes pour créer une dynamique collective positive et inclusive. Les salariés doivent adopter une attitude bienveillante et ouverte vis-à-vis des personnes handicapées. Ils doivent éviter les préjugés, les stéréotypes et les discriminations qui peuvent nuire à leur estime de soi et à leur performance. Ils doivent également être attentifs aux signaux d’alerte qui peuvent indiquer une situation de mal-être ou de souffrance au travail chez une personne handicapée et lui proposer leur aide ou leur soutien.

Les aspects techniques

Les employeurs doivent s’assurer que les conditions matérielles de travail sont adaptées aux besoins et aux capacités des personnes handicapées. Ils doivent réaliser des aménagements raisonnables du poste de travail, qui peuvent concerner par exemple : le matériel, les outils, les logiciels, les horaires, l’organisation du travail, les déplacements… Ces aménagements doivent être définis en concertation avec la personne handicapée et avec l’aide éventuelle d’un ergonome ou d’un médecin du travail. Ils doivent être révisés régulièrement en fonction de l’évolution de la situation de la personne handicapée. Les salariés doivent se familiariser avec les aménagements mis en place pour les personnes handicapées et respecter leur utilisation. Ils doivent également être formés aux gestes et aux postures adaptés pour prévenir les risques professionnels liés au handicap.

Pour aller plus loin dans la démarche d’inclusion des personnes handicapées dans le monde du travail, il existe de nombreuses ressources utiles et des liens vers des sites ou des organismes spécialisés qui peuvent apporter des informations, des conseils, des outils ou des accompagnements. Voici quelques exemples :

  • Le site de l’Agefiph propose des guides pratiques, des fiches techniques, des témoignages, des formations et des aides financières pour favoriser l’emploi des personnes handicapées dans le secteur privé.
  • Le site du FIPHFP offre des services similaires pour le secteur public.
  • Le site de l’OIT présente un guide pratique sur l’inclusion des personnes handicapées dans le secteur privé, qui propose des conseils et des exemples pour aider les employeurs à recruter, former, retenir et promouvoir des salariés handicapés.
  • Le site de l’ONU présente la stratégie pour l’inclusion du handicap, qui offre une base pour favoriser l’accomplissement de progrès durables et de transformations dans la prise en compte de la question du handicap dans toutes les composantes de l’action de l’ONU.
  • Le site de la MDPH permet de trouver les coordonnées de la maison départementale des personnes handicapées la plus proche et de faire une demande de RQTH ou de prestation de compensation du handicap.
  • Le site du collectif Inclusion et faire ensemble présente un livret qui répertorie les bonnes pratiques qui favorisent l’inclusion des personnes en situation de précarité et celles qui peuvent la freiner.

L’inclusion des personnes handicapées dans le monde du travail est un enjeu majeur pour les employeurs et les salariés. Elle présente des bénéfices pour les entreprises et pour la société, mais elle nécessite de prendre en compte les aspects juridiques, organisationnels, humains et techniques. Pour favoriser l’inclusion des personnes handicapées dans le monde du travail, il faut s’appuyer sur des ressources utiles et des liens vers des sites ou des organismes spécialisés.

Avec OuiLive, créez un lien humain unique et collaboratif à travers une application mobile 100% personnalisée.
Swen Ravelontsalama, Head of acquisition, OuiLive

Par : Swen Ravelontsalama

Retrouvez tous nos articles sur les Actualités OuiLive

Top 10 des pratiques QVT à mettre en place pour votre entreprise

Si vous cherchez des astuces pour booster la productivité et le bien-être de vos collaborateurs, vous êtes au bon endroit. Nous allons vous proposer notre top 10 des pratiques accessibles et efficaces que vous pourrez mettre facilement en place au cœur de votre...

Top 10 des activités estivales pour animer vos équipes

Les oiseaux sifflotent sur le trajet matinal, le soleil brille à travers les fenêtres de vos bureaux, les pauses déjeuner s’allongent, et l’afterwork ne touche à sa fin que tard dans la nuit... Quelle meilleure saison que l’été pour profiter tous ensemble des...

Les médias RSE et QVT à suivre en 2022

Nouvelle année est synonyme de nouvelles résolutions, et quelle meilleure résolution que celle d’améliorer vos stratégies RSE et QVT ? L’objectif ? Développer efficacement une stratégie RSE en externe et favoriser le bien-être de vos collaborateurs en interne. Afin de...

Challenge SQVT 2022, ou comment fédérer vos équipes cet été ?

Réduction de l’absentéisme et des accidents de travail, baisse du turnover, création d'une forte culture d’entreprise… Instaurer une stratégie de Qualité de Vie au Travail a de nombreux avantages. D’ailleurs cet été, on vous propose de développer la vôtre ! À...

Top 5 des rendez-vous QVT / RSE à ne pas louper !

Chez OuiLive, vous le savez, on ne manque jamais de bonnes idées RSE et QVT !C’est pour cela qu’on vous a préparé un top 5 des rendez-vous à ne pas louper. Qu’ils soient dans vos oreilles, devant vos yeux ou en physique, en interne ou en solo, ne ratez pas l’occasion...

Challenge Octobre Rose : engagez vos équipes à la rentrée

Comme chaque année, le mois d’Octobre sera de rose vêtu, pour sensibiliser le plus grand nombre au cancer du sein. Pour l’occasion, OuiLive s’associe à l’ONG Cancer@Work, et vous propose d’engager vos collaborateurs dans la prévention du cancer du sein.Derniers...

Challenge Movember : Engagez vos collaborateurs pour un temps fort autour de la santé masculine !

La rentrée débute et alors que l’hiver pointe le bout de son nez, quelque chose nous dit que ce ne sera pas le seul… Oui, oui, nous parlons bien de votre future moustache !Comme chaque année, le mois de novembre sera touffu pour sensibiliser le plus grand nombre à la...

Novembre, le mois sans tabac

Parce qu'un mois sans fumer, c'est 5 fois plus de chances d'arrêter. Ainsi est née l'idée de proposer à tous les fumeurs désireux d'arrêter un mois dédié à l'arrêt. Mais cette fois, ils ne seront pas seuls. Partons à la découverte de l’histoire du Mois sans...

Journée mondiale de lutte contre le sida

Il y a quelques jours, c’était le 1er décembre ! Soit le top départ officiel pour déballer les décorations, installer le sapin, préparer vos meilleures playlists de musiques de Noël… Mais pas que. C'était aussi, et surtout, la journée mondiale de lutte contre le sida....

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle et dévorez l'essentiel made in OuiLive : RSE, QVT, défis sociaux et business, partenariats, nouveautés...
Il y en a pour tous les goûts !

Merci, vous êtes bien inscrits pour recevoir la OuiNews !

Share This