1. Bonjour Anne-Sophie, pouvez-vous vous présenter ?

Pendant 20 ans, membre du comité de direction d’un acteur majeur de l’emploi en France, j’ai accompagné dirigeants et DRH dans leur développement stratégique.

Touchée par un cancer en 2011, je prends conscience que la maladie n’existe pas dans le monde du travail. La prise en compte des situations de cancer d’un salarié en entreprise est faible et le mot “cancer” est tabou. Je constate que « soit on est malade en arrêt maladie, soit on est au travail et bien portant ». Or, la réalité est bien plus nuancée. 

À l’issue de mes traitements, je décide de m’investir dans le monde associatif pour contribuer à l’intégration des maladies chroniques dans les modèles économiques et sociaux des entreprises.

Je crée alors Cancer@Work, la première association d’entreprises dans l’univers du cancer en novembre 2012 avec un chef d’entreprise engagé, Philippe SALLE alors PDG d’Altran, aujourd’hui PDG de Foncia et d’Emeria Europe. 

Régulièrement sollicitée en tant que conférencière, je suis l’auteure du guide pratique « Cancer et travail : j’ai (re)trouvé ma place, comment trouver la vôtre ? » publié aux éditions Eyrolles. Je suis également CEO de Wecare@Work, une plateforme de solutions pour mieux concilier cancers, maladies chroniques et travail. En parallèle et pour apporter au Grand Public une réponse à toutes les questions sur le sujet de la maladie au travail, j’ai lancé Allo Alex, une hotline solidaire et gratuite avec le numéro vert 0 800 400 310.

Anne-Sophie Tuszynski, fondatrice du réseau d'entreprises : Cancer@Work

Anne-Sophie Tuszynski – Fondatrice du réseau d’entreprises, Cancer@Work

2. Pouvez-vous nous présenter Cancer@Work ?

Cancer@Work est un réseau d’entreprises engagées pour concilier cancer, maladies chroniques et travail, unique en France.

L’ambition de Cancer@Work est de favoriser l’insertion, le maintien dans l’emploi et l’amélioration de la qualité de vie au travail des personnes touchées directement ou indirectement par un cancer ou par toute autre pathologie chronique, des proches aidants et de tout le collectif de travail.

Sa mission est de mobiliser les entreprises autour de la charte Cancer@Work, de les engager à agir et à partager les bonnes pratiques, de mesurer les attentes des actifs et l’impact des actions à l’échelle de l’entreprise et de la Société et enfin de soutenir solidairement le maintien dans l’emploi des personnes malades.

Aujourd’hui en France, 15% des actifs souffrent de maladies chroniques et 15 % sont des aidants proches. Selon le CESE (conseil économique, social et environnemental), en 2025, ce seront 25% des actifs qui seront concernés par les maladies graves.

Si nous évoquons uniquement le cancer, chaque jour en France, 1200 personnes apprennent qu’elles ont un cancer et parmi elles, 400 travaillent. Or, la survenue d’un cancer multiplie par près de trois la probabilité de perdre son emploi et réduit de 30% les chances d’en trouver un, par rapport à une situation sans cancer. 

Pour favoriser l’inclusion de la maladie au travail et définir une méthodologie efficiente qui réponde à cet enjeu sociétal majeur, j’ai développé en 2013 auprès de 6 entreprises pionnières (Altran, Axa, Elior, Novartis, Roche et SNCF) un programme expérimental dans une démarche d’intelligence collaborative entre dirigeants, managers et salariés.

Depuis 10 ans, Cancer@Work et ses membres font évoluer le sujet et de l’inclusion de la maladie au travail un enjeu de responsabilité sociétale des entreprises.

3. Quelles sont les différentes actions menées par Cancer@Work ?

Le rôle de Cancer@Work est de changer de regard sur la maladie. 

Son action s’articule autour de 4 missions :

  • Mobiliser les entreprises autour de la charte Cancer@Work et sensibiliser les salariés au travers d’une méthodologie basée sur une approche d’intelligence collaborative entre dirigeants, managers et salariés,
  • Engager les entreprises à agir et à partager les bonnes pratiques en leur offrant une place de partage, de réflexion et d’échanges,
  • Mesurer les attentes des actifs et l’impact des actions à l’échelle de l’entreprise et de la Société en suivant l’évolution de l’intégration du cancer et des maladies graves dans l’entreprise par des outils tels que les baromètres, l’étude économique ou encore le Label Cancer@Work,
  • Soutenir solidairement le maintien dans l’emploi des personnes malades, en développant les actions solidaires « job dating » qui favorisent le maintien dans l’emploi des personnes fragilisées par un cancer ou une maladie chronique invalidante.

4. Quel est le modèle économique de Cancer@Work ?

Le financement de Cancer@Work, association loi 1901, provient des cotisations des entreprises membres et d’entreprises mécènes du secteur public et privé.

5. Votre réseau d’entreprises représente globalement combien d’acteurs ?

Le Club fédère près d’une centaine d’entreprises issues des secteurs privé et public et de toute taille sur l’ensemble du territoire et a sensibilisé depuis 10 ans 1,5 millions de salariés. 

6. Quelles actions sont mises en place par Cancer@Work durant la période d’Octobre Rose

Cancer@Work est bien sûr sollicité lors d’Octobre Rose par les entreprises pour évoquer les conséquences du cancer sur la vie professionnelle, la nécessité de prendre en compte ce sujet dans leurs stratégies RSE et donc l’intérêt pour elles de rejoindre le Club.

7. Pourquoi avoir décidé de vous associer à OuiLive à l’occasion du Challenge Octobre Rose 2022 ?

L’évènement proposé par OuiLive nous permet de sensibiliser de nouvelles entreprises, de leur faire connaître nos missions et actions et de communiquer sur l’importance de prendre en compte le sujet de la maladie au travail.

8. Quel est l’impact concret pour Cancer@Work lorsqu’une entreprise s’engage dans le Challenge Octobre Rose 2022 ? Pouvez-vous nous en dire plus sur la mise en place des Job Dating ?

L’entreprise marque son engagement sur le sujet de la conciliation cancers, maladies graves et travail et participe financièrement à la réalisation des actions solidaires Job Dating dont l’objectif est double : aider d’anciens malades à retrouver le chemin de l’emploi et sensibiliser les entreprises à mieux intégrer la maladie. Les Job Dating sont réalisés toute l’année en présentiel et en distanciel et mobilisent les entreprises membres lors de rencontres avec les personnes touchées par la maladie en leur apportant des conseils et ouvrant ainsi le dialogue sur la « partie blanche » de leur Cv.

9. Un mot à adresser aux entreprises susceptibles de se mobiliser pour ce Challenge ?

Les entreprises qui rejoignent Cancer@Work ont conscience que les maladies chroniques comme le cancer ont un impact sur la vie professionnelle, sociale et économique.

Il est donc urgent d’agir pour que les entreprises s’alignent sur un modèle plus inclusif car les enjeux comme les bénéfices sont nombreux. Maintenir dans l’emploi une personne malade, participe à son mieux-être, à la performance économique de l’entreprise et à la pérennité de notre système de sécurité sociale basé sur les cotisations des actifs. 

Clara Lapeyronie, Content Manager chez OuiLive

Par : Clara Lapeyronie

Retrouvez toutes nos interviews 

[Portrait de OuiLiver] Béatrice Robrolle, une reine en action !

Les équipes de Terre d'Abeilles en pleine action dans leur rucher.À l’occasion de la journée mondiale des abeilles, OuiLive vous emmène au cœur du Parc régional de la Brenne, dans le Berry, pour découvrir l’ONG française la plus importante dédiée à la protection des...

[Portrait de OuiLiver] Margot et Lolita, Apprentis d’Auteuil

Du 31 mai au 14 juin 2021, la fondation Apprentis d’Auteuil a lancé son Challenge “Je marche pour Apprentis d’Auteuil” en partenariat avec OuiLive, afin de soutenir leur programme Les Maisons des Familles. Suite au succès du Challenge, OuiLive vous emmène découvrir...

[Portrait de OuiLiver] Manon Colombe, Colas Rail

L’entreprise Colas Rail, leader mondial des infrastructures ferroviaires, est arrivée en tête sur le podium global du Challenge SQVT 2021*. OuiLive vous emmène à la rencontre de Manon Colombe, Responsable Communication Interne chez Colas Rail, pour vous faire...

[Portrait de OuiLiver] Clémentine Castro, Arpilabe

L’entreprise Arpilabe, plateforme de référence pour les pharmaciens entrepreneurs, est arrivée en tête du podium en moyenne de points du Challenge SQVT 2021*, organisé par OuiLive et TrainMe Corporate.On vous emmène aujourd’hui à la rencontre de Clémentine Castro,...

[Portrait de OuiLiver] Martin Colognoli, Coral Guardian

1. Bonjour Martin, pouvez-vous vous présenter ? Je suis Martin Colognoli, je suis de formation en biologie marine, écologie marine et aquaculture. J’ai toujours été passionné par les milieux aquatiques et par tout ce qui est sous l’eau, que ce soit de l’eau douce ou...

[Portrait de OuiLiver] Benjamin Combes, Les Ateliers Durables

1. Bonjour Benjamin, pouvez-vous vous présenter ? J'ai 41 ans. Je suis le fondateur des Ateliers Durables et suis coordinateur du réseau. J'ai monté l'entreprise en 2012, on va bientôt fêter nos 10 ans. J'ai fait mes études en école de commerce à une époque où il n'y...

[Portrait de OuiLiver] Sabrina Lucatelli, Nicolas

1. Bonjour Mme Lucatelli, pouvez-vous vous présenter ?Bonjour, je suis la responsable du pôle RSE chez Nicolas. Mon cœur de métier, c’est les ressources humaines,  mais chez Nicolas, la direction générale a décidé d’inclure les RH dans la RSE et non l’inverse comme on...

[Portrait de OuiLiver] Nathalie Presson, Cancer@Work

1. Bonjour, pouvez-vous vous présenter ? Je suis Nathalie Presson, directrice générale de Cancer@Work depuis février 2019. J’ai commencé ma carrière dans le domaine de l'assurance pendant 14 ans. Puis, j’ai décidé, à partir de 2002 de m'engager sur les sujets de...

[Portrait de OuiLiver] Yoann Magnin, Solikend

1. Bonjour Yoann, pouvez-vous vous présenter ? Je suis Yoann, co-fondateur de Solikend. J’habite Biarritz, je suis tombé amoureux du Pays Basque, ce qui explique que j’ai eu envie d’entreprendre dans cette région, et qui a constitué le début de l’aventure...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This