1. Bonjour Carola, pouvez-vous vous présenter ?

Bonjour, je suis Carola Berfini, Responsable du pôle Ressources de l’association Un enfant par la main. Ce pôle vise à développer la notoriété d’Un Enfant par la Main, à assurer la pérennité des partenariats existants et en générer de nouveaux, recruter de nouveaux parrains et donateurs et à faire émerger de nouvelles sources de collecte.

Carola Berfini, Responsable du pôle Ressources de l’association Un enfant par la main

Carola Berfini – Responsable du pôle Ressources de l’association Un enfant par la main

2. Pouvez-vous nous présenter Un enfant par la main ?

Un enfant par la main est une association de solidarité internationale qui œuvre pour les enfants démunis dans les pays d’Afrique, Asie et Amérique du Sud. Notre réseau international ChildFund Alliance nous permet d’intervenir dans 18 pays. Nous intervenons avec des programmes en direct en Haïti et à Madagascar.

3. Quel est le principe d’Un enfant par la main ?

Notre mission est d’accompagner les enfants pour devenir des adultes autonomes et responsables dans une approche holistique basée sur les droits des enfants définis par la convention internationale des droits des enfants.

Nos actions s’organisent autour de cinq grands thématiques : l’éducation, l’accès à l’eau, la nutrition, la santé et le développement économique et agricole.
En collaboration avec des partenaires locaux et en s’appuyant sur les besoins exprimés par les familles, Un Enfant Par La Main développe des programmes adaptés aux différentes étapes de vie des enfants, leur permettant ainsi de s’épanouir pleinement.

En Haïti, par exemple, nous menons à la fois des projets d’infrastructure comme la construction de salle de classe, de citernes ou encore de blocs sanitaires et aussi des projets de développement comme la formation des enfants et des professeurs, la sensibilisation aux droits des enfants, ou encore des échanges de paysans sur des sujets d’agriculture et d’environnement.

4. Quel est le modèle économique de votre association ?

Un Enfant par la Main est une association de parrainage. Au sein des programmes de parrainage, tous les enfants de la communauté ainsi que leurs familles sont directement ou indirectement bénéficiaires des activités de développement. La contribution mensuelle de 25€/mois minimum ne va pas directement à l’enfant, mais au programme de développement dans lequel il est inscrit. 80 % des fonds sont reversés sur le terrain et 20% sont dédiés aux frais de fonctionnement, de sensibilisation, de communication et de développement d’Un Enfant par la Main.

En parallèle, nos projets de développement peuvent être financés par des bailleurs publics tels que l’Agence Française de Développement, des fondations ou encore par des entreprises partenaires.

5. Combien d’acteurs représente votre réseau de soutien (bénévoles, entreprises mécènes, donateurs…) ?

Nous avons une équipe de 15 personnes. Nous avons la chance de compter à nos côtés plus de 11 000 parrains, 250 bénévoles et plus de 150 entreprises mécènes.

6. Quelles actions pourraient être mises en place par les entreprises participantes à des Challenges OuiLive pour soutenir votre association ?

Pour fédérer l’ensemble des collaborateurs autour d’un projet, je recommande la mise en place d’événements de collecte : marcher, courir, bouger pour la bonne cause ! Organisez avec vos collaborateurs des manifestations sportives ou culturelles au profit de l’Association.

Une très belle idée est aussi la mise en place d’un “DO GOOD DAY” : invitez vos salariés à participer à une cagnotte pour nos actions, par exemple à l’occasion du Giving Tuesday.

Ou encore l’organisation d’une vente solidaire au profit de l’association avec une animation dans le hall de votre entreprise.

Lors de la mise en place des Challenges connectés OuiLive, nous proposons aux clients de financer l’un des 3 projets suivants :

  • La distribution de kits scolaires aux enfants de notre programme en Haïti. En Haïti, 90% des écoles sont privées, ce qui contraint les parents à payer cher les frais de scolarité de leurs enfants, en plus des dépenses liées à l’achat de livres et fournitures ainsi que l’achat des uniformes scolaires. Nous voulons donc offrir un kit scolaire à 400 enfants. Ces kits seront composés de stylos et de crayons, d’une règle, d’un cahier, d’une gomme, d’une boîte d’instruments géométriques, le tout dans un sac à dos.
  • Financer des kits pour faire face au froid en Inde. Les habitants de Delhi doivent s’adapter à une forte variation de températures entre l’été et l’hiver. Nous finançons donc des kits composés d’une moustiquaire et d’une couverture, pour permettre aux familles de lutter contre le froid l’hiver, et le paludisme le reste de l’année.
  • Participer à la donation d’une chèvre pour les familles au Sénégal. Au Sénégal, 19% des enfants souffrent d’insuffisance pondérale. L’objectif du financement d’une chèvre est de permettre aux enfants d’avoir un apport minimum nécessaire en calcium, et de générer un revenu pour leurs familles grâce à la vente des produits tels que le fromage, le lait, etc.

7. Un mot à adresser aux entreprises ?

Le bonheur est dans le partage : partage de moments, d’actions, de savoir… Nous constatons que l’engagement solidaire est un vrai créateur d’enthousiasme collectif. S’engager pour que les enfants puissent grandir et devenir à leur tour des personnes responsables, c’est un challenge formidable.

Clara Lapeyronie, Content Manager chez OuiLive

Par : Clara Lapeyronie

Share This