1. Bonjour Mme Lucatelli, pouvez-vous vous présenter ?

Bonjour, je suis la responsable du pôle RSE chez Nicolas. Mon cœur de métier, c’est les ressources humaines,  mais chez Nicolas, la direction générale a décidé d’inclure les RH dans la RSE et non l’inverse comme on le voit souvent dans les entreprises. La RSE, pour Nicolas, c’est un sujet capital et transversal qui doit se diffuser dans l’ensemble de l’entreprise et des différents services. Cette double politique RH/RSE est mise en place chez nous depuis maintenant un peu plus d’ un an. Chez Castel Frères, j’ai également la casquette de DRH et je travaille conjointement avec le Pôle RSE sur des actions comme celle de la semaine du Développement Durable.

Sabrina LUCATELLI, responsable du pôle RSE chez Nicolas

Sabrina Lucatelli – Responsable du pôle RSE chez Nicolas

2. Comment faites-vous vivre la QVT et la RSE en interne ?

C’est une problématique majeure dans notre entreprise. Il y a une vraie volonté de mettre en place de la QVT avec des petites actions parce que Nicolas a toujours été une entreprise basée sur la relation humaine. Ça passe par une vision globale de la QVT mais aussi par les petits moments qu’on peut avoir dans l’entreprise, fêter des évènements, des victoires, se retrouver, donner des repères aux collaborateurs sur une bonne intégration, la formation, le plaisir de se retrouver ensemble. Cette période de Covid nous a rendu la tâche difficile pour conserver le lien entre collaborateurs, mais par des actions simples et concrètes, avec de petites attentions, nous avons réussi à nous retrouver et on a favorisé le dialogue.

3. Pourquoi avez-vous choisi de faire participer Nicolas et Castel Frères au Challenge SEDD 2021 ?

Chaque année, nous essayons de faire vivre la SEDD comme un événement. Il y a quelques années, c’était à travers plusieurs  ateliers sur site où chacun pouvait aller d’un atelier à l’autre pour vivre une expérience autour des enjeux du développement durable. Mêler RSE et QVT est très important pour nous. J’ai trouvé très intéressant ce Challenge, qui est connecté, qui va être positif pour tous les participants, tout en étant compatible avec la période que nous vivons. On sent que les gens ont vraiment envie de se retrouver et d’avoir un petit peu de fun. Ce qui nous a plus dans le Challenge, c’est la diversité du contenu proposé. 

4. Combien de collaborateurs vont participer au Challenge ? Que pensez-vous apporter à vos collaborateurs lors de ce Challenge ?

Ayant  une double casquette de RH chez Nicolas et Castel, 400 à 500 collaborateurs participeront au Challenge. Les collaborateurs Nicolas ont l’habitude des Challenges connectés, puisque nous  participons en ce moment à une marche pour une association de lutte contre le Handicap. Pour l’entreprise Castel, cela va être nouveau et il y a beaucoup d’attentes. Je pense que ça va beaucoup plaire.

5. Est-ce la première fois que vous participez tous ensemble à une action pour protéger les océans ? 

Oui, tout à fait, c’est la première fois. C’est une action très solidaire, qui parle à tous, qui fait forcément écho à nos métiers autour du vin, où la protection de la nature est primordiale. Durant l’année dernière, les gens ont pris conscience de l’importance de consommer mieux, et que si l’on polluait moins, la Terre s’en porterait beaucoup mieux (notamment pendant la période de confinement où la nature avait repris ses droits !). Une prise de conscience collective est nécessaire. Agissons. 

6. Est-ce que OuiLive correspond bien à votre stratégie de synergie entre RH et RSE ?

Tout à fait, le mix parfait entre épanouissement RH et impact RSE. J’ai hâte de démarrer l’aventure. Ça va être vraiment très sympa et on est complètement en phase avec ce que Nicolas et Castel Frères ont décidé de  faire dans leurs démarches RSE.

7. Un mot pour la fin ?

Engagement. C’est comme cela que l’on voit notre démarche RSE. On ne peut changer les choses que si on y croit. Moi j’y crois. Le but c’est vraiment d’engager un maximum de personnes dans des actions comme celles que vous portez, qui sont défendues aujourd’hui. C’est pour cela qu’il faut un réel engagement. C’est ce qu’on est et ce qu’on veut montrer chez Nicolas et Castel Frères.

Xavier

Par : Xavier Pichelin

Share This