RSE par ci. RSE par là. Aujourd’hui, la RSE obnubile les directions, souvent plus pour la vitrine que pour l’impact réel généré. Que dire des labels. Ils sont nombreux et parfois sans certification officielle. 

Et donc au croisement des deux leviers, les Labels RSE. Comment faire pour valoriser les stratégies RSE à impact réel ? Comment ne pas tomber dans le greenwashing et s’assurer de certifier votre démarche par un acteur fiable, exemplaire et reconnu ? C’est parti pour un tour d’horizon des labels RSE qui nous paraissent les plus aptes à valider vos démarches d’engagement environnemental.

 

Alors, qu’est ce qu’un label RSE ?

 

Rappelez-vous, la responsabilité sociétale d’une entreprise désigne la prise en compte des enjeux environnementaux, sociaux et éthiques dans ses activités économiques. L’acronyme RSE est apparu dans les années 70, mais ce n’est que dans les années 90 que les entreprises mettent le concept en pratique. Devenue une discipline, des organismes mettent alors en place des normes pour évaluer l’impact RSE réel des entreprises : le label RSE est créé.

Notations, accréditations, indices, trophées, certifications… on constate aujourd’hui une prolifération d’initiatives en matière de RSE. Et le label ? Un label RSE est une attestation délivrée par un tiers pour caractériser la démarche RSE de l’entreprise selon les lignes directrices ISO 26 000. Il permet de crédibiliser sa démarche vis-à-vis de vos parties prenantes, de vos clients ou de vos fournisseurs.

Il faut cependant opérer une distinction entre un label qui porte sur une entreprise et celui qui porte sur les produits. D’un côté, les procédures, les processus et la gestion sont évalués, de l’autre, ce sont les processus de fabrication, l’origine et la qualité des produits (par exemple : le Label rouge ou AB). 

Suivre des normes, mais lesquelles ?

 

Une entreprise labellisée doit répondre à certaines normes ; la plupart des labels considèrent que ISO 26 000 répertorie les lignes de conduite à suivre pour répondre aux objectifs du développement durable de l’ONU et à l’Agenda 2031. Pour guider les entreprises, 7 questions centrales sont identifiées et évaluées : la gouvernance de l’organisation, le respect des droits de l’Homme, les conditions de travail, l’environnement, la loyauté des pratiques, les questions relatives aux consommateurs et le développement local.

D’autres labels reposent leurs critères d’évaluation sur les 10 principes du Global Compact des Nations Unis qui prennent en compte 4 thèmes : l’environnement, les normes de travail, les droits des hommes et la lutte contre la corruption.

Les 4 fantastiques 

 

Que vous soyez une PME, une TPE, une ONG, une ETI ou une multinationale, un label généraliste vous conviendra car il peut être décerné à tout type d’entreprises ou d’organisations. Voici le top 4 des labels RSE reconnus en France :

Label B Corp

Créé en 2006 par B lab, ce label à portée internationale est implanté dans plus de 70 pays, et en France depuis 2015. Il est aujourd’hui le premier label à influence internationale. Il évalue les entreprises sur leur performance globale dans l’objectif de réduire la pauvreté et les inégalités. Obtenir ce label, c’est également intégrer la communauté et nouer des partenariats avec d’autres acteurs engagés dans le monde.

 

Label Lucie

Depuis 2007, le label Lucie s’engage à soutenir et accompagner les entreprises qui souhaitent se lancer dans une démarche RSE. Aujourd’hui, il propose des formations et des pratiques éco-responsables concrètes à mettre en place pour ses 167 entreprises labellisées. 

Leur challenge : créer un laboratoire d’initiatives engagées, innovantes et inspirantes !

 

Label Engagé RSE

Créé par Afnor, le label Engagé RSE permet aux organisations labellisées de développer leur démarche RSE grâce à l’accompagnement de Afnor. Après l’analyse de l’environnement de travail et des pratiques, un expert RSE établit un rapport de performance et des pistes d’amélioration. Le label est très inclusif et peut être transposé aux TPE ou à des entreprises spécifiques.

 

Label Positive Workplace

Le jeune label Positive Workplace est en plein essor depuis sa création en 2019. Il met au cœur de sa démarche les parties prenantes ; clients, salariés et fournisseurs sont interrogés pour évaluer la structure et son niveau de reconnaissance RSE. Les parties prenantes deviennent ambassadeurs de l’engagement RSE de la structure, ce qui rend le label encore plus fiable ! 

Aujourd’hui, parmi les 3 millions d’entreprises en France, seules 350 ont obtenu l’un de ces 4 labels. C’est dire le rôle crucial de ces labels de continuer à imposer une forte exigence pour ne certifier que les démarches RSE portée par un réel engagement et au service des actions RSE à impacts concrets et positifs pour l’avenir de notre planète Terre. 

En attendant, votre entreprise peut trouver des moyens efficaces pour mettre en place une démarche RSE tout en mobilisant ses collaborateurs. OuiLive propose aux organisations de favoriser la qualité de vie au travail tout en engageant ses collaborateurs dans une démarche de stratégie RSE participative. L’objectif est d’agir tous ensemble pour un impact positif et concret sur la société ou l’environnement. Challenges Sauvons les Abeilles, Mobilité Douce, Reforestation… OuiLive offre de nombreux Challenges RSE pour nourrir sa stratégie de développement durable.

Amélie

Par : Amélie Bachelet

Share This