Du 31 mai au 14 juin 2021, la fondation Apprentis d’Auteuil a lancé son Challenge “Je marche pour Apprentis d’Auteuil” en partenariat avec OuiLive, afin de soutenir leur programme Les Maisons des Familles. Suite au succès du Challenge, OuiLive vous emmène découvrir cette fondation d’utilité publique, créée il y a 155 ans.

Entretien avec Lolita Dias et Margot Dellac, responsable et chargée de mécénat chez Apprentis d’Auteuil.

Bonjour Lolita et Margot, pouvez-vous vous présenter ? 

Lolita : Je suis Lolita Dias, responsable du mécénat à la fondation Apprentis d’Auteuil, je suis donc en charge du développement des partenariats avec les entreprises, qu’ils soient financiers, en nature, de compétences ou de mobilisation de leurs collaborateurs et clients.

Margot : Je suis Margot Dellac, chargée de mécénat à la fondation Apprentis d’Auteuil, je fais donc partie de l’équipe de Lolita. Je suis en charge plus particulièrement de l’organisation de certaines opérations de collecte, principalement pour le Challenge connecté “Je marche pour Apprentis d’Auteuil”.

Margot Dellac – Chargé de mécénat à la fondation Apprentis d’Auteuils

Pouvez-vous nous présenter les “Apprentis d’Auteuil” ?

Lolita : Apprentis d’Auteuil est une fondation reconnue d’utilité publique, qui a 155 ans, et qui agit dans quatre grands champs d’intervention : la protection de l’enfance (prise en charge des enfants placés par l’aide sociale à l’enfance), la lutte contre le décrochage scolaire, le soutien à la parentalité et l’insertion socio-professionnelle des 16-30 ans.

Aujourd’hui, Apprentis d’Auteuil c’est 30 000 jeunes et 6 000 familles accompagnés partout en France, dans 240 établissements.

Nous avons également une action à l’international, avec des associations locales qui agissent sur les mêmes champs d’intervention que les nôtres, dans une cinquantaine de pays. Cela représente un peu plus de 50 partenaires, et 15 000 jeunes et familles accompagnés dans le monde.

Quelles sont les différentes actions menées par les “Apprentis d’Auteuil” ?

Lolita : Il y a tout d’abord la protection de l’enfance. On héberge et prend en charge des jeunes placés par l’aide sociale à l’enfance, parmi lesquels il y a notamment des mineurs non-accompagnés (de jeunes mineurs étrangers arrivés sur le territoire français sans leur famille). Dans ce cadre-là, les jeunes sont pris en charge dans nos maisons d’enfant à caractère social jusqu’à leurs 18 ans, âge auquel la prise en charge de l’aide sociale à l’enfance s’arrête.

Ensuite, il y a le soutien à la parentalité, où l’objectif est d’agir en prévention auprès des familles les plus fragilisées et de les accompagner dans leurs pratiques éducatives et à travers les difficultés qu’elles peuvent rencontrer au quotidien.

Il y a également la lutte contre le décrochage scolaire. Nous avons des établissements scolaires, de la primaire au lycée professionnel, où l’on accueille des jeunes qui nous sont confiés par leurs familles et qui sont en situation de décrochage scolaire dans le système éducatif classique. On développe donc, au sein de nos établissements, des méthodes pédagogiques innovantes, à travers la pratique sportive, artistique, numérique, avec des classes à petits effectifs. L’objectif ici est de redonner aux jeunes le goût des apprentissages.

Enfin, le dernier champ d’action est l’insertion sociale et professionnelle des 16-30 ans, où l’objectif est de remobiliser les jeunes autour d’un projet de formation et d’insertion à travers différents dispositifs adaptés à leur situation. Nous souhaitons les aider à s’insérer durablement dans un emploi salarié, ou même à les accompagner dans la création de leur entreprise.

Pourquoi avoir décidé d’organiser votre Challenge connecté ?

Lolita : On a décidé d’organiser ce Challenge connecté pour soutenir l’activité des Maisons des Familles, qui est un programme de soutien à la parentalité. C’est un programme qui est en fort développement depuis 2014. De 3 maisons des familles en 2014, nous sommes passés à 18 en 2021.

On a imaginé le Challenge comme une réponse pour soutenir financièrement le développement des Maisons des Familles et pour répondre aux demandes de plus en plus nombreuses de la part des entreprises de mobiliser et fédérer les collaborateurs autour d’un projet solidaire. Le Challenge connecté est donc un moyen simple et ludique pour une entreprise de fédérer ses collaborateurs en les engageant dans un projet solidaire. C’est également le moyen, pour Apprentis d’Auteuil, de sensibiliser le plus grand nombre à la thématique, grâce au contenu proposé pendant le Challenge.

En quoi a consisté le Challenge “Je marche pour Apprentis d’Auteuil”

Margot : Le Challenge a été un défi solidaire, durant quinze jours, sur l’application OuiLive. Les participants ont été inscrits par leur entreprise et répartis par équipes de 5 avec leurs collègues. Ils pouvaient donc cumuler des points en marchant, en réalisant des défis photos et vidéos, des quiz… et se mesurer à leurs collègues, mais aussi aux autres entreprises puisque le Challenge était en format inter-entreprises. Au fur et à mesure de l’accumulation des points, ils pouvaient débloquer un parcours à travers 3 de nos Maisons des Familles, qu’ils ont donc pu visiter virtuellement à travers des photos et vidéos. C’était à la fois un défi sportif, et un parcours de sensibilisation pour chacun des participants. C’était l’opportunité de créer du lien entre collaborateurs, mais aussi avec les familles accompagnées.

Comment les participants ont-ils vécu l’expérience du Challenge ?

Margot : Nous avons déjà eu pas mal de retours sur le Challenge. Tous les participants ont appris des choses, notamment sur l’importance du soutien à la parentalité dans la lutte pour aider les jeunes et les familles en difficulté. C’est une action qui est souvent difficile à expliquer en quelques mots, et le Challenge a été l’occasion de sensibiliser et d’informer tous les participants. D’autre part, ça leur a également permis d’accueillir une dynamique solidaire au sein de leur entreprise, de maintenir des liens conviviaux avec leurs collègues, en favorisant l’esprit d’équipe à travers les nombreux défis.

Quel a été l’impact sociétal concret du Challenge “Je marche pour Apprentis d’Auteuil” ?

Margot : Grâce à cette opération, nous avons collecté plus de 175 000 euros auprès des 18 entreprises participantes. Ces fonds vont nous permettre de financer en partie le programme Maisons des Familles, ce qui correspond à l’accompagnement de 100 familles sur une année.

Quel a été le défi le plus apprécié par les participants ?

Margot : De manière générale, tous les défis photos et vidéos ont été très appréciés. Les participants ont été assez créatifs sur les défis musique, ou sur le dernier défi “finir en douceur”, dans lequel il s’agissait de partager une photo avec un animal de compagnie, ou un lieu qui évoque le partage, les retrouvailles… C’est ce type de défi qui a été le plus apprécié des participants.

Le mot de la fin ?

Margot : Il y a quelque chose qui résonne avec cet événement. Ce qui est représentatif de l’accompagnement que nous mettons en place au sein des Maisons des Familles, c’est avant tout le fait que tout le monde a quelque chose à apporter, à partager aux autres. Lors du Challenge, c’est aussi bien des collaborateurs d’entreprise que des parents qui ont pu partager leur quotidien, leurs expériences, et créer des liens, rompre l’isolement au travers d’une démarche collective. Donc pour moi le mot de la fin, ce serait ça, “partage”.

Lolita : C’était un vrai beau moment d’émulation collective et de compétition. On a un véritable enjeu de développement sur les Maisons des Familles, donc on est très contents des résultats de cette année : 18 entreprises, 1 500 collaborateurs. On espère qu’on pourra doubler ces chiffres l’année prochaine pour permettre au plus grand nombre de mieux connaître “Apprentis d’Auteuil”, et de partager du lien avec nous et avec les familles des Maisons des Familles. Alors rendez-vous l’année prochaine !

Par : Clara Lapeyronie

Share This